Sécuriser et optimiser le chantier de construction de Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique grâce à la géophysique – COSEA

L’ouest français a accueilli le plus grand chantier ferroviaire d’Europe avec la création d’une ligne grande vitesse (LGV) reliant Tours à Bordeaux. Ce chantier colossal a nécessité une attention très particulière sur l’état du sous-sol sur le tracé et ses environnants avec un point d’attention majeur lié à la détection de cavités.

Les 300 km de nouvelles voies, les 40 km de raccordement ainsi que les 500 ouvrages d’arts construits permettent désormais de relier Paris à Bordeaux en 2 heures par le TGV. Pour arriver à ce résultat en toute sécurité, COSEA, le groupement concepteur constructeur conduit par VINCI, a créé une cellule cavité. En effet, cette cellule est née des suites d’une étude géologique pointant plus de 140 km du projet comme à risque. Pour connaitre le sous-sol, son état et identifier les cavités sur les tronçons concernés, la cellule cavité a choisi de faire appel à nos experts géophysiciens.

Ce projet d’ampleur a nécessité la constitution en interne d’une équipe dédiée allant jusqu’à 20 personnes à temps pleins pour réaliser les captations sur le terrain, traiter les données et assurer les reportings durant 5 ans. Pour qualifier au mieux le sous-sol par rapport à la géologie de la zone et à la profondeur demandée, une méthodologie sur mesure a été mise en place utilisant :

  • la méthode radar (GPR),
  • les méthodes sismiques (Réfraction et MASW),
  • les méthodes électriques (ERT et Tomographie entre forage),
  • la microgravimétrie,
  • la méthode électromagnétique (EM31, EM34),
  • et la technologie brevetée de cylindre électrique (CE) pour les forages

Les procédés de captation ont été ajustés et parfois combinés en fonction des données réelles du terrain et des objectifs visés pour assurer un niveau de mesure optimal pour chacun des périmètres étudiés.

 

Pour assurer le bon fonctionnement entre nos équipes et la cellule cavité, l’organisation en amont, la communication et l’adaptation sont les clés du succès. Par conséquent, nous avons mis en place un système de reporting journalier et hebdomadaire dans un format de document validé et parfaitement compréhensible pour le client. Par ailleurs, nous avons eu la liberté d’adapter les méthodologies d’acquisition en fonction de l’environnement terrain pour assurer des mesures en adéquation avec le besoin inhérent à chaque zone de captation. Nos préconisations ont été écoutées, nos experts ont donc pu procéder aux forages complémentaires permettant d’opérer le recollement entre les données initialement acquises et les données issues du forage pour asseoir notre hypothèse sur la composition du terrain. Aussi, une fois l’étude géologique terminée, aucun accident grave lié aux problèmes de cavité n’est arrivé.

résultats geopgysiques du projet