Monitoring structurel sur le projet de construction de la 3ème piste de l’aéroport international de Hong Kong

Projet majeur de génie civil de Hong Kong pour les années 2020 – 2030, le projet de 3eme piste de l’aéroport international implique de gagner sur la mer environ 650 hectares de terres au nord de l’aéroport existant pour construire une troisième piste et un nouveau bâtiment de terminal. La sécurisation du projet est assurée notamment grâce au monitoring structurel tout au long du projet.

Augmenter les capacités de l’aéroport pour faire face à l’augmentation du trafic

Face à une croissance significative du trafic de passagers et de fret, l’aéroport international de Hong-Kong se voit dans l’obligation de procéder à des aménagements conséquents. Avec actuellement 74 millions de passagers par an, l’aéroport est proche de sa capacité maximale et doit s’agrandir pour rester un aéroport de premier plan en Asie. Pour permettre à l’aéroport de fonctionner avec 3 pistes, il est prévu de construire une nouvelle piste de 3 800 m ainsi que les voies de circulation associées. Pour sécuriser l’existant ainsi que les phases travaux, il était nécessaire pour l’aéroport de disposer d’un système de monitoring de très grande ampleur.

Sécuriser le projet d’extension par un monitoring géotechnique d’ampleur

Pour répondre aux enjeux du projet, nous assurons la surveillance lors des travaux d’extension. Nos équipes ont mis en place plusieurs milliers de capteurs pour suivre la mise en place du remblai pendant 4 ans, conformément aux attentes des autorités aéroportuaires qui demandent un contrôle continu des données. Parmi les capteurs automatiques, 1 500 4DBlocs sont déployés pour contrôler par GPS le tassement du remblai. Tous les capteurs, en surface et dans le sol, sont automatisés pour permettre des mesures en temps réel suivies de près par les autorités.

Hong Kong aéroport - travaux
Travaux d’agrandissement de m’aéroport d’Hong Kong